PLASTIC CELLS

Plastic Cells est une association loi 1901, à but non lucratif, créée en 2018. Porteuse du projet

Trash is Nice, elle travaille a faire fonctionner au Cambodge un atelier de recyclage des déchets plastiques permettant de transformer les déchets en objet, en incluant les populations locales, dans l'objectif qu'à terme, ce projet devienne celui des habitants de l'endroit où il est implanté. 

 

Missions et valeurs

Agir pour réduire la pollution et préserver l’environnement et les êtres vivants.

Recycler en collectant et valorisant les déchets thermoplastiques.

(PEHD, PELD, PP, ABS, PET)

Prévenir et sensibiliser : réduire l'usage de plastiques et l'importance du recyclage et de la valorisation. 

Travailler avec les populations locales, assister dans la reproduction d'initiatives de recyclage 

 

TRASH IS NICE

Qu'est-ce que c'est? Qu'est-ce que ça veut dire?

Derrière ce nom un peu provocateur, nous voulons montrer que le projet peut être vu comme quelque chose de bien, de valorisable, ayant une valeur. 

Une des raisons pour laquelle la pollution aux déchets plastiques est si présente, c'est peut-être parce que tout le monde pense que ces déchets n'ont aucune valeur, ou qu'il est difficile de les mettre en oeuvre pour en tirer quelque chose. 

En utilisant le concept proposé par la communauté internationale Precious Plastic, nous œuvrons au Cambodge pour l'installation pérenne d'un atelier local de recyclage des déchets plastiques, en visant aussi l’essaimage et la sensibilisation des population à cette problématique on ne peut plus actuelle. 

 

 

Rapidement, comment ça marche ? 

1 - On collecte bouchons et pailles, gobelets, jouets cassés, bouteilles de shampoing et lessive... Enfin tout plastique de type PET, PEHD, PELD, ABS, PP, dont vous pouvez voir le signe (parfois) sur les plastiques que vous voyez et utilisez tous les jours

2- On les lave et enlevons les étiquettes, puis on les trie en fonction de leur type et de leur coloris, puis on les stocke bien au sec et au propre, car ces plastiques sont désormais une matière première prête à être transformée. 

3- On nourrit notre broyeuse avec ces plastiques pour en faire des petit confettis qui pourront être moulinés et fondus, dans une de nos machines construite à cet effet, en fonction de l'objet que nous voulons produire.  

 

4- .Broyés, nos plastiques sont stockés ou utilisés directement dans l'extrudeuse ou l'injection.

Ces machines, chauffant entre 210°C et 280°C les plastiques, en fonction de leur type ou de ce que nous voulons en faire, sont celles qui nous permettent d'avoir un objet fini. 
En vissant un moule à leur extrémité, le plastique chauffé y est injecté, puis prend la forme que le métal lui laisse prendre. Viens ensuite l'étape de démoulage, qui est une des plus excitante : de quel couleur sera l'objet, en fonction des différents mélanges effectués ??

5- En quelques étapes, nous avons donc transformé des déchets collectés localement en objet 100% unique, local et recyclé. De détritus, notre plastique est devenu chaises, tables, cendrier, pot de fleur, tuile, pot à crayon ou mousqueton. 

L'EQUIPE

 

L'objectif de la communauté Precious Plastic est de démocratiser le recyclage et la réutilisation du plastique.

Créée en 2013 par le hollandais Dave Hakkens, l’ingénierie du projet est en open source.

Il se compose d'un kit de 4 machines DIY (à fabriquer et à assembler soi-même) pour recycler et transformer du plastique.

Le kit contient une machine pour broyer le plastique, une pour le chauffer et le mouler par pression, une pour le mouler par injection et une pour l'extruder et transformer le plastique en filament.

La broyeuse


Transforme les déchets plastiques en petits copeaux de plastique.

Cette matière première permet ensuite
la production d’objets
grâce à l’une des trois
machines suivantes.

L'extrudeuse


Chauffe et fond les copeaux de plastique en formant des fils qui peuvent être enroulés autour d'un objet, d'un moule, d'un manche ou servir de matière première pour des imprimantes 3D.

L'injecteur


Sur le même principe que la machine à extrusion, l'injecteur chauffe et fond les copeaux de plastique par le biais d'une petite résistance chauffante, qui seront par la suite injectés dans un moule.

Le compresseur


Le compresseur est un four dans lequel le plastique est chauffé puis compacté dans un moule. Similaire à l'injecteur, il ne permet tout de même pas de fabriquer les mêmes types d'objets.

Alix

Dans le projet, je participe a un peu toutes les tâches, et prend autant de plaisir à souder et couper du métal qu’à essayer de faire changer les pratiques en discutant ou en cherchant comment recycler ou réutiliser des matériaux. Après des études en gestion de projet, ce projet est l'occasion pour moi de mettre oeuvre mes compétences dans ce domaine mais aussi de découvrir le travail de terrain - la construction de machines, le travail artisanal du plastique, mais aussi l'échange avec les habitants, d'apprendre leur langue et leur manières. 

Alexis

Dans le projet, je participe a un peu toutes les tâches, et prend autant de plaisir à souder et couper du métal qu’à essayer de faire changer les pratiques en discutant ou en cherchant comment recycler ou réutiliser des matériaux. Après des études en gestion de projet, ce projet est l'occasion pour moi de mettre oeuvre mes compétences dans ce domaine mais aussi de découvrir le travail de terrain - la construction de machines, le travail avec cette matière qui est une forme d'artisanat, mais aussi de travailler avec les habitants du pays, d'apprendre le Khmer, et d'apprendre d'eux. 

Assistant gestion

Nous ouvrons un poste d'assistant de gestion pour une personne Cambodgienne. Cette personne travaillera à la gestion du projet, l'organisation d'actions, la gestion des comptes et recherche de partenariats. Une partie de son temps de travail sera aussi à l'atelier, avec le responsable d'atelier, à la maintenance des machines, la production d'objets. 

En ayant un salarié sur ce poste, ça permet de léguer petit à petit la gestion du projet à des locaux, qui pourront le transformer en leur outil de travail . 

Responsable d'atelier

L'autre poste que nous ouvrons dans cette nouvelle phase de réalisation du projet, c'est un responsable d'atelier. Une personne ayant des compétences techniques et mécaniques, qui pourra assurer la maintenance et amélioration des machines Precious Plastic, mais aussi concevoir et produire des objets en plastique ainsi qu'animer des visites de l'atelier, avec l'aide d'autres membres de l'équipe. 

 FRANCE - 2018

Construction des machines à Toulouse avec le soutien du collectif IPN

Le collectif IPN (situé à Toulouse) nous a accueilli afin que nous construisions des prototypes avant la réalisation du projet au Cambodge, afin de pouvoir anticiper les difficultés éventuelles et aussi voir les adaptations possibles des machines.

Nous avons construit la broyeuse en apprenant les techniques de meulage, soudure, etc, ce qui nous permet aujourd'hui d'être autonomes pour le déroulement du projet au Cambodge.

Celles-ci ont été exposées dans la galerie Le Bocal où nous avons reçu des personnes de divers horizons intéressées par le projet Precious Plastic et par le déploiement du projet Trash is Nice à Toulouse. Le broyeur se trouve toujours à IPN et le compresseur a été cédé à un collectif toulousain travaillant aussi sur le projet Precious Plastic.

 

LES PROJETS

A Venir - CAMBODGE - Fin 2020 et 2021 

Pérennisation de l'atelier de recyclage

Fort de ses expériences sur la concrétisation d'un tel projet, Trash is Nice se lance dans la suite de son aventure en se donnant pour objectif principal de pérenniser le projet et qu'a la fin 2021, l'atelier puisse être géré par les deux personnes que nous allons pouvoir employer cette année, grâce aux divers soutiens que nous avons établis depuis nos débuts. Une fois les machines toutes construites et opérationnelles, nous aurons un outil de production nous permettant de transformer un déchet en objet utile, pouvant être vendu. Au programme cette année : agrandir notre parc de machine en construisant une presse à plaques et une presse à bio déchets, rationaliser et sécuriser le processus de tri et lavage des déchets, produire d'avantages de types d'objets : mousquetons et tuiles décoratives mais aussi création de mobilier design. Et du point de vue éducatif, nous visons à faire changer les pratiques en encourageant les alternatives : bouteille réutilisable, paille et brosse à dents en bambou, et sans oublier l'implémentation du tri sélectif. 

Nous nous installons cette année sur l'île de Koh Rong, et avons développé des partenariats avec le Koh Lab, nouveau bar et lieu de création dans le village de Koh Touch, où nous allons installer l'atelier. Avec les Young Eco Ambassadors, mouvement de jeune khmers engagés dans des démarche de protection de l'environnement, d'éducation et de partage d'information dans ce domaine. Nous avons aussi mobilisé des partenaires financiers, comme l'Agence du Micro Projet, qui par soutien nous permet d'acheter le matériel nécessaire à l'implémentation des divers outils de notre atelier. 

CAMBODGE - Juillet 2019 - Juin 2020

Création d'un atelier de recyclage sur l'île de Koh Rong Sanloem

+ de photos vers la droite

Pendant 11 mois, l'équipe de Trash is Nice a travaillé à la construction des machines Precious Plastic dans le but d'avoir un atelier implanté localement, étant capable de produire des objets à partir de matière première récupérée localement : sur les plages, dans les rues, ou collecté chez l'habitant, par l'organisation de collectes et la répartition de poubelles de tri dans différents endroits du village de Mpai Bay.

Durant cette période, nous avons donc construit un broyeur à plastique, une extrudeuse et une machine à injection. Ces trois machines nous permettant de produire divers objets : des cendriers, des tuiles, des pots de fleurs ou à stylos, des poutres pouvant être assemblées pour former un banc, une chaise... 

Ces derniers ont pu être donnés à des locaux ou vendus à des commerces de l'île qui soutiennent l'initiative. 

Nous avons accueilli plus de 200 visiteurs, à qui nous avons pu présenter le projet, ce pourquoi nous nous mobilisons et le concept que nous utilisons, Precious Plastic.
Ces visiteurs, de divers horizons -élèves et enseignants de l'école, touristes, habitants- ont pu découvrir notre atelier et le fonctionnement des machines, mieux comprendre les enjeux liés à la pollution plastique, apprendre à différencier les différents types de plastique, et aussi nous aider : à trier des plastiques, à les broyer, à faire son propre bol ou pot de fleur... 

Pour nous, c'était aussi l'occasion de mieux comprendre la réalité du terrain et ce qui intéresse ou non les locaux dans ce que nous faisons. 

Après ces mois excitants pour nous, le projet a dû s'interrompre suite à la crise de la Covid-19, qui a eu des impacts sur l'île avec l'arrêt du tourisme, des coupures d’électricité de plus en plus importantes et l'exode des habitants vers le continent pour trouver du travail. 
De leur côté, certains membres de l'équipe ont dû rentrer en France au début de la pandémie, d'autres sont restés afin de continuer à avancer dans le projet, mais en juin, la totalité des membres sont rentrés en France. 

Cela ne signait pour autant pas la fin du projet, puisque pendant toute cette période de mise en oeuvre au Cambodge, nous avons pu développer l'atelier, se créer un réseau de gens et structures fédérés autour de valeurs communes de travailler en lien avec les locaux, de trouver des solutions pour gérer localement le problème de la pollution des déchets plastiques

+ de photos vers la droite

  L'Association Sourires partenaire de l'ONG Organization For Basic Training (OBT) nous accueilli dans ses locaux à Chiro de février à juin 2019. OBT a deux projets de recyclage plastique: briques de construction faites à partir de sacs plastiques et de sable et distillation du plastique afin d'obtenir du carburant.

L'ONG ayant déjà développé une collecte et un tri des déchets du village, ceux-ci sont acheminés sur le site de l'atelier.

En arrivant à Chiro, nous nous sommes greffés à ce même atelier, où tous les projets autour de la transformation et la réutilisation des déchets plastiques sont regroupés.

Nous avons construit le broyeur avec l'aide des ouvriers et en parallèle nous mené des actions de sensibilisation dans l'école ouverte par OBT. Le broyeur leur est aujourd'hui fonctionnel et permet de faciliter le processus de transformation grâce aux paillettes plastiques. 

  

 FRANCE - 2018

Construction des machines à Toulouse avec le soutien du collectif IPN

Le collectif IPN (situé à Toulouse) nous a accueilli afin que nous construisions des prototypes avant la réalisation du projet au Cambodge, afin de pouvoir anticiper les difficultés éventuelles et aussi voir les adaptations possibles des machines.

Nous avons construit la broyeuse en apprenant les techniques de meulage, soudure, etc, ce qui nous permet aujourd'hui d'être autonomes pour le déroulement du projet au Cambodge.

Celles-ci ont été exposées dans la galerie Le Bocal où nous avons reçu des personnes de divers horizons intéressées par le projet Precious Plastic et par le déploiement du projet Trash is Nice à Toulouse. Le broyeur se trouve toujours à IPN et le compresseur a été cédé à un collectif toulousain travaillant aussi sur le projet Precious Plastic.

CAMBODGE - 2019

Elaboration du projet Trash is Nice en collaboration avec l'ONG OBT Chiro et l'Association Sourires

Pourquoi le Cambodge?

Le Cambodge c'est avant tout un coup de cœur d'Alix, une attache personnelle.. Après quelques mois passés sur place, elle est tombée amoureuse du pays et de sa habitants. Cependant, son constat sur la pollution plastique est sans appel : elle est partout ! En parallèle, la découverte de Precious Plastic a rendu plus palpable l'idée que quelque chose pouvait être fait. 

 C'est comme ça que Trash is Nice est né. 

Depuis, cet attachement pour le Cambodge a grandi, et après sa mise en oeuvre concrète et les difficultés rencontrées, cette initiative continuer de motiver les acteurs du projet. 

Actuellement, les déchets plastiques sont omniprésents dans les campagnes cambodgiennes. Ce sont des polluants directs, ni inaltérables ni biodégradables.

Parfois enfouis, parfois incinérés, parfois regroupés en tas créant des décharges à ciel ouvert, ils polluent et nuisent à l'environnement et à la santé des populations.

La défaillance du système de collecte au niveau provincial et le manque de prévention et de sensibilisation des problèmes liés aux plastiques sont les principaux facteurs de cette pollution, lié à une utilisation massive des plastiques à usage unique pour le transport et l'emballage d'aliments, de boissons... 

 

CONTACTER PLASTIC CELLS

Plastic Cells

Le village 81500 

Belcastel, France

Whatsapp: +33626992876

  • Facebook
  • Instagram

Nos Partenaires

Nous aider

Si vous souhaitez soutenir le projet de l'association en contribuant, cliquez sur ce lien:

0626992876

©2018 by Trash is nice. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now